Fonctions de l’interface semiotique d’une œuvre litteraire numerique

Philippe Bootz

Resumo


L’article analyse la notion d’interface sémiotique sur quelques œuvres littéraires numériques emblématiques. Celle-ci se dévoile comme lieu de transaction entre le dispositif technique et les représentations mentales que s’en font l’auteur et le lecteur. On montrera que l’interface sémiotique est une frontière qui assure un passage continu entre le contexte et l’œuvre à l’écran (le transitoire observable). On montrera également que les interfaces se distinguent, d’un point de vue sémiotique, en deux grandes clases : l’une dite « fermée » car elle constitue une gestalt et une autre dite « ouverte » et pour laquelle interface et contenu sont imbriqués. Ayant replacé l’analyse dans le cadre du modèle procédural dont les principaux résultats sont succinctement rappelés, notamment le rôle qu’y joue le concept central de profondeur de dispositif, l’article introduit le concept d’interface interne définie comme la manifestation au sein de l’œuvre de la profondeur de dispositif des co-auteurs. On montre alors que toutes les œuvres des années 1980-1990 ont utilisé une même stratégie de gestion de la lecture à partir de cette interface, stratégie que l’article explicite et dénomme « déroulement spiral du Lecteur Modèle ». Puis quelques figures de rhétoriques classiques en littérature numérique sont mises en relation avec la notion d’interface interne.

Palavras-chave


Modèle procédural; Interface; Profondeur de dispositif

Texto completo:

PDF


DOI: https://doi.org/10.5007/%25x



Direitos autorais 2008 Philippe Bootz

Licença Creative Commons
Esta obra está licenciada sob uma licença Creative Commons Atribuição 4.0 Internacional.

Texto DigitalUniversidade Federal de Santa CatarinaFlorianópolisSanta Catarina, Brasil. ISSNe 1807-9288

 

Licença Creative Commons
Este trabalho está licenciado com uma Licença Creative Commons - Atribuição 4.0 Internacional.