Visualisations en bibliothèques: comment rendre visible l’invisible

Coleta Vaisman

Resumo


http://dx.doi.org/10.5007/1518-2924.2014v19n39p183

La bibliothèque est une sphère d'informations multidimensionnelle, à la fois abstraite et invisible et dotée de deux caractéristiques fondamentales sémantique et spatiale. Les relations sémantiques entre les données/informations constituent la structure de l'espace, autour d’attributs intrinsèques comme les mots-clés/sujets, les classifications, les hyperliens ou des structures connexes comme les thésaurus et vedettes-matière. Du point de vue des utilisateurs, le système d'informations en bibliothèque est un projet invisible et non transparent, alors que du point de vue du système, l'organisation taxinomique est indispensable voire vitale. La visualisation dans ce contexte se réfère à un processus qui transforme les données structurées invisibles et leurs relations sémantiques en un affichage lisible. Ainsi, le processus s’appuie sur le dessein classificatoire et cartographie les structures conceptuelles du système documentaire afin que d’une part l’utilisateur grâce à ses compétences puisse en extraire un sens que la machine n'aurait pu découvrir (recherche d’information) et que d’autre part le professionnel de bibliothèque puisse engager des actions méta-cognitives sur le traitement de l’information. Les différentes approches (diagramme, arbres, circulaires, cartographiques, en 3D…) sont des tentatives répondant aux problématiques imbriquées de visualisation et de repérage selon le principe de visualisation du focus (vue locale) sur contexte (vue globale) issu de la Gestalt théorie qui démontre que la perception humaine d’une scène est d’abord globale avant de porter son attention aux détails [CAR 99]. Deux dispositifs de médiation documentaire instrumentée initiés de façon concomitante des deux côtés de l’Atlantique illustrent efficacement cette démarche. Aux Etats Unis, la bibliothèque de Seattle a mis ainsi en place un projet d’analyse de données s’appuyant sur la classification Dewey ("Making Visible the Invisible"). S’appuyant sur des indicateurs et à partir de la création de vues d’ensemble, on découvre ce que lisent les lecteurs de la bibliothèque et aussi la manière dont ils lisent. Visual...Catalog, qui est un dispositif de visualisation des synoptiques graphiques développé d’abord à l’université Paris 8, puis à la bibliothèque d’Artois, permet de relier classes, notices et éléments conceptuels RAMEAU afin de visualiser le modèle conceptuel et favoriser une compréhension systémique [CHA 05, PAP 06]. Dans ces deux cas d’expérimentations innovantes, nous montrons comment la visualisation met à jour l’interaction entre le système et le contexte informationnel niveau micro (contenu des documents) et macro, soit les caractéristiques de toute la collection des données, l'interconnexion et l'interdépendance de ses objets. La bibliothèque devient ainsi «un lieu où l'on apprend à apprendre et où s'élabore la transformation de l'information en savoir." (p.67, Rapport mondial de l'Unesco, «Vers les sociétés du savoir», Editions UNESCO, 2005)


Palavras-chave


Bibliothèque; Visualisation de l’information; Classification Dewey; Dispositifs de médiation; Recherche d’informations

Texto completo:

PDF-A

Referências


[AND 98] Andrews K. , Heidegger H. , 1998, « Information Slices:Visualising and Exploring Large Hiérarchies using Cascading, Semi-Circular Dises », IEEE Symposium on Information Visualization (InfoVis'98).

[BAT 99] Battista G. D. , Eades P. et al, , 1999, Graph Drawing: algorithms for the visualization of graphs, Prentice Hall.

[BER 02]Bertrand A-M. , 2002, « Travail universitaire et maitrise del’information », BBF, n°5, p. 88-89.

[BOW 99] Bowker G. C. , Star S. , L. ,1999, "Sorting Things Out: Classification and Its Consequences", MIT Press.

[CAL, 09] Calenge B. , « Epilogue web 2. 0 : déclinaisons bibliothécaires… » in Amar M. , MesguichV. , & Collectif (2009). Le web 2. 0 en bibliothèques : Quels

services ? Quels usages ? Éditionsdu Cercle de La Librairie, p. 185-189.

[CAR 99] Card S. K. , Mackinlay J. D. , Shneiderman B. ,1999,

“InformationVisualization, Using Vision to Think"; Morgan Kaufmann Publishers, Inc. ,p. 10-11.

[CHA 05] Chauvin S. , Papy F. , 2005," Peut-on déranger le bibliothécaire à la banque d'accueil ? ou comment rapprocher la communauté des usagers de celle des professionnels de la bibliothèque : l’expérience Visual. . . Catalog", CAIS/ACSI

conference, London, Ontario, Canada.

[CHA 05] Chauvin S, 2005,Visualisations heuristiques pour la recherche et l’exploration de données dynamiques : L’art informel en tant que révélateur de sens. (thèse de doctorat), Université Paris 8, Paris, France.

[DIN 08] Dinet, J. , 2008, Usages, usagers et compétences informationnelles au 21e siècle, Hermès, Paris.

[DUR 81] Durand J. , 1981, "Les formes de la Communication", Dunod, Bordas, Paris.

[FEO 98] Féo A. , 1998, « L’enseignement de méthodologie documentaire à l’université Paris 8. Un accompagnement bien tempéré », Documentaliste-SI, vol. 35, n°3, p. 147-155.

[FON 05] Fondin H. , 2005, « La formation à la recherche d’information : préoccupation citoyenne ou vision obsolète », Esquisse, n° 43.

[FRE 02] Fressard O. , 2002, « Les formations thématiques à la bibliothèque de Paris 8. », 2e rencontres Formist sur le travail universitaire et la maitrise de l’information : de la stratégie aux methodes pédagogiques.

[GIB 79] Gibson J. J, 1979,« The ecological approach to visual perception », Boston:Houghton Mifflin.

[HAS 96] Hascoët-Zizi, M. et N. Pediotakis. Visual Relevance Analysis. in Digital Library'96. 1996: ACM.

[HAS 01] Hascöet M. , Beaudouin-Lafon M. , 2001, Visualisation interactive d’information, Laboratoire de recherche en informatique du CNRS, CEPAD.

[HAS 04] Hascöet M. , « Visualisation d’information et interaction », in Ihadjadene M. (dir. ), Méthodes avancées pour les systèmes de recherche d’informations, Hermès, Paris, 2004.

[HER 00] Herman I. , Melancon G. et al, 2000, « Graph visualization and Navigation in Information Visualisation », IEEE trans. on Visualization and Computer Graphies, 6(1), p. 24-43.

[JAC 01] Jacob C. , 2001, "Rassembler la mémoire. Réflexions sur l'histoire des bibliothèques", Diogène, n°196, PUF, oct-déc.

[JOH 91] Johnson, B. et Shneiderman, B. ,1991, ‘Tree-Maps: a space-filling approach to the visualization of hierarchical information structures‘, Proceedings of the 2nd International IEEE Visualization Conference, San Diego, p. 284-291.

[KAR 07] Kari J. , Savolainen R. , 2007, “Relationships between information seeking and context: A qualitative study of Internet searching and the goals of personal development”, Library and Information Science Research, 29, p. 47-69.

[LAM 95] Lamping J. , Rao R. et al. , 1995, « A focus + context technique based on hyperbolic geometry for visualizing large hiérarchies », CHI'95, ACM Press.

[LEF 00] Lefèvre P. , 2000, La recherche d’informations. Du texte intégral au thésaurus, Hermès, Paris.

[LE MAR 03] Le Marec, J. , Babou, I. , , 2003, "De l'étude des usages à une théorie descomposites" in "Lire, Ecrire, Récrire", E. Souchier, Y. Jeanneret J. Le Marec (dir),BPI, p. 235-299.

[LEU 94] Leung Y. K. , Apperley M. D. , 1994, « A Review and Taxonomy of Distortion-Oriented Présentation Techniques », A CM Transactions on Computer-Human Interaction, p. 126-160.

[LOS 87] Losfeld G. , 1978, « De nouvelles disciplines pour de nouvelles formations », BBF, n° 4, p. 342-345.

[MIN 05] Mingam M. , 2005, « Rameau », BBF, n° 5, p. 38-47.

[MIT 00] Mitchell J. , S. , 2000, "The Dewey Decimal Classification in the twentyfirst century", in The Future of Classification, R. Marcella and A. Maltby (eds), Gower Publishing, Vermont, USA, p. 81-93.

[NIE 90] Nielsen J. , 1990, "The art of navigating through hypertext", ACM, vol. 33(3), march,p. 298-310.

[POL 02] Polanco X, 2002, La notion de visualisation de l'information et le modèle de référence, Actes du Colloque Cartographier l'information : De la visualisation à la prise de décision dans la veille et le management de la connaissance, 30 avril 2002, organisé par l'ESIEE en partenariat avec le LAMSADE de l'Université Paris-Dauphine et le CEA, p. 1-5.

[PRA 07] Prabha, Chandra, Lynn SilipigniConnaway, Lawrence Olszewski, and Lillie R. Jenkins, 2007, “What is . . . ” in Journal of Documentation, vol. 68, n°1, p; 74-89.

[REY 77] Reynolds G. S. , 1977, Psychology today, American psychology association.

[RIB 96] Riboulet P. , 1996,"Le caractère du bâtiment", BBF, Paris, t. 41, n° 5, p. 72-79.

[RIO 99] Riondet O. , 1999 ? « Formation à la recherche d’information : les contenus et les méthodes en question », BBF, n° 4, p. 40-46.

[ROB 91] Robertson G. G. , Mackinlay J. D. et al. , 1991, « The Information Visualizer, Ai Information Workspace », SIGCHI'91, ACM presse.

[ROY 03] ROY R. , 2003, "Pour une approche "conviviale" de l’accès à distance aux collections des bibliothèques publiques", 4e Congrès ISKO-France, 3 & 4 juillet, Grenoble.

[SHN 92] SHNEIDERMAN B. , 1992, « Tree Visualization with Tree-maps: 2-{D} space-Fillin Approach », Acm Transactions on graphies, 11(1), p. 92-99.

[SIM 02] Simonnot B. , 2002, “De la pertinence à l'utilité en recherche d'information : le cas du Web », in Couzinet V. , Regimbeau G. (dirs), Recherches récentes en sciences de l'information : convergences et dynamiques, p. 393-410. Paris: ADBS Editions.

[SOC 11] Soccavo L. , 2011, « De la Bibliothèque à la bibliosphère », Morey Editions, France.

[TRI 06] Tricot, C. , 2006,« Cartographie sémantique - Des connaissances à la carte », Annecy le Vieux, Université de Savoie.




DOI: https://doi.org/10.5007/1518-2924.2014v19n39p183



Direitos autorais 2014 Coleta Vaisman

Licença Creative Commons
Esta obra está licenciada sob uma licença Creative Commons Atribuição 4.0 Internacional.

Enc. Bibli: R. Eletr. Bibliotecon. Ci. Inf., Florianópolis, Santa Catarina, Brasil. ISSN 1518-2924.

Conteúdos do periódico licenciados sob uma Licença Creative Commons 4.0 By  (mais informação)